Stochastique

Archive of May 2012

Louise, quand prendras-tu le temps de venir me revoir ? Je ne serais pas au monde si ce n'était pour t'avoir ! Je volerai tes amants, les ailes déployées, et pour mieux te connaître à eux me donnerai. M'insinuant dans leur chambre, à l'heure où ils sommeillent, et, le geste précis, assurerai leur éveil à ces choses que toi seule croyait leur procurer : je te mets au défi de venir m'égaler.

Encre - Missive Bis